Aquafresh Iso Active, une belle bouse sur la dent

Oui il s’agit d’un dentifrice, il a le mérite d’être original et pratique puisque c’est un tube en métal duquel sort un gel moussant « révolutionnaire ».
Sauf que ce gel coule, et lorsque vous fermez le bouchon il va s’épandre tout seul sur les parois de ce dernier. J’ai donc enlevé le bouchon mais le gel coule et mousse quand même, ce qui fait qu’à chaque brossage vous vous retrouvez avec du dentifrice périmé sur les dents. C’est dégoûtant.

Ci-après, la photo dans la pub, et dans la réalité :s

En espèrant que les ingénieurs de GlaxoSmithKline réctifient le tir…

Passage du plateau, le plus étroit de Paris

Entre la rue du plateau et la rue du tunnel, ce passage est rarement emprunté. Il faut dire qu’avec son mètre et demi de largeur, il n’est pas forcément rassurant et pratique. Pourtant, vers le milieu du passage se trouve une maison d’architecte sacrément jolie malgré le manque de luminosité.

Shutter Island élu film de l'année 2010

Sans hésitations, c’est pour moi le film de l’année 2010. Un effet wow en sortant du MK2 que je n’avais pas vécu depuis très longtemps. Je salive déjà à l’idée de le voir une deuxième fois, Miamimiam!

Un Bugdroid perso avec Androidify

A l’occasion du MWC de Barcelone, Google a lancé cette application qui permet de se créer un Bugdroid. Une application bien finie et très agréable à utiliser, qui va permettre à Android de gagner encore un peu plus en visibilité.

De Berlin à Berlin

Oui car j’y étais déjà passé cet été avec Emmanuel. Il faut avouer que le 0 degré ambiant de cette ville en hiver ne favorise pas le tourisme.
Deux superbes moments passés : le musée de Check Point Charlie et la rétrospective sur les tentatives d’évasion des Berlinois de l’est, et un show burlesque hier soir avec Anabelle et Pauline dont je me souviendrai longtemps.

Deux bolées de cidre et un Stoptout

1297374694-picsay

C'est ce qui aura fait office de dîner ce soir, dans un appartement à proximité de Brancion.
Demain c'est le bout d'un tunnel de travail qui n'a pas connu d'interruption depuis cet été. Direction l'Allemagne et Berlin.

Faîtes entrer les accusés : Anis et Larusso

Il n’y a rien de plus désagréable que d’entendre une erreur de linguistique dans une chanson. Il y en a sur mon blog aussi, c’est vrai, mais on ne lis qu’une fois mes billets, donc ça va.

Je lance ici appel à Anis et Larusso. Je vous prie de bien vouloir corriger les passages que je vous signale ci-après.

Larusso, dans tu m’oublieras, tu dis : « Tu oublieras. Si c’était en avril, En septembre ou en juillet. S’il faisait du soleil. Ou si la pluie tombait ». Ce n’est pas français ! 

 

Anis, dans ta chanson Rodéo Boulevard, tu chantes : « Y’a pas d’sous métier, y’en a quand même, de très mal payés ». L’expression correcte est sot métier, et non sous métier.  

 

Ma vie, mes mobiles

2003 : Nokia 3410

Mon premier terminal, j’étais en seconde. Alors que tous mes camarades avait déjà le leur depuis bien longtemps j’ai « rattrapé mon retard » avec ce Nokia que j’ai customisé avec de nombreuses coques.

 

2004 : Motorola C330

Après le vol de mon 3410, je me suis tourné vers Motorola. Un mobile tout léger et agréable à utiliser, l’innovation de l’époque était les sonneries polyphoniques.

 

2004 : Sagem MyX6

Certainement le mobile dont j’ai été le plus satisfait. Je pouvais vraiment me la raconter avec ce grand écran couleur et l’appareil photo intégré. Il me semble que le MyX6 marque vraiment un tournant.

 

2005 : Nokia 3650

Niveau design, on a pas fait mieux depuis. Un téléphone que j’ai trouvé moins bon techniquement que le MyX6 mais auxquel je me suis vraiment attaché. Il faisait un effet de dingue que je le posais en réunion sur une table J

 

2006 : Samsung P200

Fluide, avec une bonne capacité de stockage, un clavier très agréable, ce mobile slide était sympathique mais pas très original, tout le monde avait un Samsung avec slide à ce moment là !

 

2008 : Samsung U600

Ce fut le premier mobile que j’ai couplé à un forfait Data, mais il n’autorisait que le Edge. Très fin mais un peu fragile, je n’en garde pas un souvenir impérissable

 

2010 : HTC Hero

Un vrai révolution, mon premier smartphone. Ce mobile a changé ma vie de tous les jours. Ca c’est dit !

 

2011 : Motorola Defy

Pas d’évolutions majeures par rapport au Hero (même OS) mais un gain de fluidité très appréciable.

 

2011 : Google Nexus S

Un terminal qui profite des dernières mise à jour d’Android en premier, c’est vraiment le must. Je regrette juste sa construction vraiment « cheap », Samsung, que voulez vous…

 

2012 : Nokia Lumia 800

Petite infidélité, je quitte Android pour l’OS mobile Windows Phone, qui est vraiment très agréable à utiliser mais bien moins complet que l’OS de Google. Trop jeune. Dommage car le Lumia 800 possède une très belle coque et un superbe écran.

 

2012 : Google Galaxy Nexus

Retour à la gamme Nexus, l’OS Android commence vraiment à devenir fluide et j’aimais beaucoup la coque plastique arrière granulée et la forme du mobile qui procurait une prise en main vraiment au top.

 

2013 : Huawei Ascend P1

Fin, fluide, avec une batterie qui tient longtemps, il lui manquait juste un peu plus d’espace de stockage et une meilleure notoriété en France pour percer.

 

2013 : Nexus 4

Puissant et jamais pris à défaut, coque en verre, ce smartphone possédait vraiment le meilleur rapport qualité prix de l’époque. 199€ pour un LG 8go, rendez vous compte !

Se faire un quizz à l'Hideout Bastille

C’est un bar irlandais comme on en verrait des centaines. Pas vraiment original et une bière d’entrée de gamme vraiment afreuse (mais pas chère^^). L’intérêt de cet endroit est que l’on peut affronter les tables voisine lors d’un quizz certains soirs de la semaine.

Nous étions l’équipe des daltons et sommes arrivés second, à un point du premier. Ces derniers ont gagné une flûte de champagne et nous un shot de VodkaCa.